sans-titre

Merci à Sophie pour son article sur Troc, ma nouvelle parue en octobre 2012 aux éditions Jacques Flament. Cela fait plaisir à lire, et encourage. Pour lire l'article : Sophielit.

J'avais écrit, il y a fort longtemps, un court texte sur le plaisir de la découverte d'un livre, je vous le présente :

Nul ne sait avant d'ouvrir ce qu'il contient. Nous ne voyons que la couverture. Carapace intimidante ou invitation à la découverte. Tout doucement nos doigts effleurent la couverture rigide, la soulève et nous commençons à lire les premiers mots de la première page. Suivent des centaines d'autres pages ou à peine quelques dizaines. Mais dans les livres comme en amour c'est la qualité qui est importante. Pas la quantité. Il suffit que les mots nous touchent au plus profond de notre être. Comme une attention particulière. Vous pensez alors que ce livre vous est destiné. C'est exactement cela. Il peut arriver qu'une larme déboule sans crier gare ou qu’un irrésistible rire monte en vous, dans les allées de votre bibliothèque municipale.  Les mots sont entrés en vous. Vous avez maintenant un point commun avec l'auteur. Vous avez du plaisir. Vous existez l'un pour l'autre. Vous avez de la chance tous les deux. La plus belle chose qui puisse arriver à un livre c'est d'avoir des lecteurs, comme un homme  a besoin d'amis.  Un livre qui vous chuchote à votre oreille, du début jusqu'à la fin : vous êtes aimé.